Les Freins au bien-être sexuel

0
297

La sexualité est intimement liée à l’approche que nous avons avec notre propre corps ainsi qu’avec notre estime de nous-même et notre confiance en nous. Pour autant, la sexualité n’est pas qu’un rapport à soi, c’est aussi un rapport avec l’autre ou les autres. Ainsi, la santé mentale et la sexualité sont liées, en effet, la manière dont nous vivons notre sexualité peut être un facteur de bien être ou de mal être et réciproquement, c’est-à-dire que notre mal être peut impacter notre sexualité.

Dans nous tâcherons de revenir sur les différents freins pouvant exister au bien être sexuel (les violences sexistes et sexuelles, la sexualisation du corps, les discriminations au sein des rapports sexuels en général.

1/ La sexualité et le plaisir

La sexualité est appréhendée dans les pays du nord sous l’angle de la santé et du bien-être, dans une tentative de dépassement de la « sexualité-risque », mais en revanche la sexualité devient le conduit majeur de la réalisation de soi, et cette forme de réalisation prend à son tour un caractère d’obligation sociale. Bien que cette injonction demeure cadrée par une définition masculine, et patriarcale de la sexualité, elle s’adresse maintenant autant aux femmes qu’aux hommes. La quête de l’accomplissement sexuel peut ainsi devenir une source de souffrances, mais de souffrances différentes pour les femmes et les hommes. Enfin, il est clair qu’elle reste dominée par l’impératif hétérosexuel ; les quelques études françaises se focalisent sur l’hétérosexualité, et montrent ainsi que l’homosexualité reste toujours en dehors du champ des pratiques « normales »..

En outre, le rapport au plaisir dans la sexualité est traversé par les schémas de société et la manière dont le sujet est traité dans l’espace public. Bien que dans le concept de rapport au plaisir, le mot plaisir soit présent, on peut voir une forme actuelle, en France et dans d’autres pays, de « course » à la prise de plaisir sexuel qui peut devenir une cause de mal-être psychique dans la sexualité. Le plaisir sexuel est aussi très présent dans la santé mentale comme facteur positif lorsqu’une personne se sent bien dans sa sexualité.

2/ La sexualité et les oppressions 

Gilles Chantraine et Gwenola Ricordeau écrivent dans leur article Introduction. Sexualités minoritaires (2018) : « L’organisation sociale des sexualités minoritaires est travaillée depuis maintenant plusieurs décennies par deux processus conjoints et complémentaires. Politiques de l’égalité d’abord : contre l’hétéronormativité conjugale et reproductive, l’époque contemporaine est le théâtre d’une multiplication des revendications à la déstigmatisation, la dépathologisation, la décriminalisation, et la normalisation sociale de pratiques sexuelles diverses. ».

Ainsi la sexualité n’est pas épargnée par les schémas de domination de notre société et la santé mentale dans la sexualité est aussi intimement liée à des relations respectueuses et non discriminantes. Mais ce travail est de longue durée pour permettre un rapport à l’autre safe au sein de la sexualité. En addition, les oppressions dans La sexualité peuvent être d’autant plus violentes car elles se déclarent au cours d’une relation intime.

Le sexisme est très présent dans le rapport sexuel à travers les représentations patriarcales dans nos fantasmes, nos positions lors des rapports notamment. Le racisme agit aussi beaucoup dans les fantasmes des corps sexualisés, notamment pour les femmes racisées. De plus, l’hétéronormativité ne cesse de rester la principale conception des relations sexuelles entre individus et vient donc délaisser d’autres manières de voir son rapport à la sexualité dès le plus jeune âge. L’objectif de cet article n’est pas de définir l’ensemble des déclinaisons possibles des oppressions dans la sexualité mais plutôt de pointer du doigt l’importance des oppressions sexuelles dans le mal-être sexuel.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.