Voir un.e psychiatre, pour quelles raisons ?

0
398

La psychiatrie, étymologiquement provenant des mots grecs « psychè » 🡪 âme / esprit et « iatros » 🡪 médecin, signifie littéralement : médecine de l’âme. En effet l’étude des troubles psychiques remonte à la Grèce antique.

 Le terme de psychiatrie est introduit par Johann Christiane Reil en 1808 qui fut le premier à stipuler l’association entre traitements psychiques aux traitements via le médical et le chirurgical.

Au départ, les fous étaient appelés « aliénés ». Les traitements dans les hôpitaux psychiatriques au XXe se voulaient nocifs. On pouvait y retrouver la lobotomie, la flagellation, les saignées, l’utilisation de sédatifs tel que l’opium par exemple. Mais ces méthodes se sont vite vues abandonnées suite à la découverte de traitements plus efficaces. Actuellement la psychiatrie ne cesse d’évoluer, pour s’adapter et répondre aux demandes et souffrances nouvelles de la société.

La psychiatrie est une spécialité de la médecine dédiée aux soins des maladies mentales, des troubles mentaux, de toutes perturbations pathologiques des pensées, des émotions et du comportement. Elle est pratiquée par un psychiatre, et regroupe différentes spécialités telle que la pédopsychiatrie axée sur le soin des enfants et la psychogériatrie qui concerne les personnes âgées. La psychiatrie s’est nourrie sur le fonctionnement de l’esprit, et sur le fonctionnement du cerveau. 

Le rôle du psychiatre ?

Le psychiatre est un médecin.ne, qui s’est spécialisé en psychiatrie disposant de compétences en psychologie dont le but est de prendre en charge et stabiliser les maladies psychiques. Il travaille sur les aspects médicaux des diverses situations rencontrées chez les patient.e.s.

 On retrouve comme troubles entrant dans le champ de la psychiatrie, la schizophrénie, les crises d’angoisse, la dépression, les psychoses etc. Les maladies mentales sont classées dans le DSM-5 🡪 manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, et des troubles psychiatriques.

Le psychiatre détecte les types de troubles dont le ou la patient.e peut être atteint à l’aide de plusieurs examens : mental, physique, analyse en laboratoire et l’écoute du patient. Le psychiatre pose un diagnostic et pourra orienter le ou la patient.e vers les différents types de traitements existants : psychothérapies, traitement médicamenteux

Quelle différence entre psychiatre et psychologue ?

Au niveau de la formation, le psychiatre a suivi des études de médecine. Un psychologue est diplômé d’un master en psychologie, et n’a pas eu de formation médicale bien que son activité soit assimilée au secteur de la santé.

Au niveau de la pratique : le psychiatre en tant que médecin.ne peut prescrire des médicaments et arrêt de travail, ce qu’un psychologue n’est pas autorisé à faire. Et la psychologie se base plus sur l’étude des processus mentaux et émotionnels ainsi que le comportement des personnes par rapport au monde qui l’entoure.

Mais psychiatres et psychologues peuvent travailler ensemble au sein d’équipes pluridisciplinaires dans les hôpitaux par exemple.

Quand, ou et qui consulter ?

Certains troubles mentaux peuvent survenir plus chez certaines personnes dites à risque, que d’autres. En effet, certains facteurs de risque sont prédisposants aux troubles mentaux comme la génétique, la consommation de stupéfiants, des traumatismes ou encore des facteurs sociaux et familiaux. 

Si besoin, une consultation dans un premier temps chez un médecin.ne généraliste qui pourra par la suite orienter vers un psychologue ou un psychiatre peut être nécessaire. Un traitement médicamenteux peut être prescrit en cas de troubles sévères et combiner avec un suivi chez un psychologue ou un psychiatre. Toutes pathologies sont prises en charge par le psychiatre et certains signes peuvent alerter, par exemple : changements émotionnels soudains, hallucinations, problèmes de concentration / difficultés à dormir, tristesse qui s’intensifie au fil du temps, isolement social.

Les consultations psychiatriques en France doivent être prescrites par un médecin.ne généraliste pour être remboursé mais des consultations gratuites se font dans les centres médico-psychologiques, qui pourront réorienter vers d’autres structures tels que les hôpitaux de jour ou unités d’hospitalisation psychiatrique. 

Comme beaucoup de gens pensent, la psychiatrie n’est pas une spécialité pour « les fous », le choix de consulter un psychologue ou un psychiatre est un choix personnel, et nombreuses sont les raisons de consulter si le besoin d’être aidé est ressenti. Être suivi par un psychologue/ psychiatre est bien plus fréquent qu’on ne puisse le penser.

Si besoin ou d’accompagne, les bénévoles restent disponibles restent dans le cadre de notre dispositif « ton information santé ». Il suffit de remplir notre formulaire sur notre site : reves-jeunes.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.